Commission scolaire des Premières-Seigneuries

Passer au contenu

Annonce du départ à la retraite de M. Serge Pelletier

Article publié dans la catégorie : Avis public

Article publié le :

À l’occasion des rencontres du conseil des commissaires et du comité consultatif de gestion (directions d’établissement et de service), qui avaient lieu hier, M. Serge Pelletier, directeur général de la Commission scolaire, a fait l’annonce de son départ à la retraite, en janvier 2017.

À la barre de la Direction générale depuis 2010, M. Pelletier cumule plus de 36 ans de carrière dans le réseau de l’éducation, dont 24 ans à titre de directeur général pour différentes commissions scolaires. D’enseignant à directeur d’école secondaire, il a occupé, de 1992 à 2010, les postes de directeur général des commissions scolaires des Frontières puis du Fleuve-et-des-Lacs. M. Serge Pelletier a également été vice-président et président de l’Association des directions générales des commissions scolaires du Québec (ADIGECS). Notons qu’il a aussi été maire de la municipalité de Rivière-Bleue de 1983 à 1997, et préfet de la MRC de Témiscouata de 1994 à 1996.

« Je retire beaucoup de satisfaction des réalisations auxquelles j’ai contribué humblement, grâce aux rôles que j’ai assumés, ainsi que par mon implication dans l’ADIGECS. Les six dernières années à la Commission scolaire des Premières-Seigneuries m’ont permis de relever de nouveaux défis et de vivre une fois de plus une expérience professionnelle des plus enrichissantes, après avoir eu ce même sentiment comme directeur général aux commissions scolaires des Frontières ainsi que du Fleuve-et-des-Lacs. Tout au long de ma carrière, j’ai eu la chance de côtoyer des gens passionnés et dévoués, dont les décisions étaient centrées sur les besoins des élèves. Ensemble, nous avons traversé les tempêtes, continué à entretenir une vision positive, et agi pour l’amélioration de notre réseau. Dans cet environnement, les heures de travail n’ont jamais été un fardeau, la bonne humeur et le plaisir étaient de la partie, et chaque action avait un sens profond, à savoir le bien-être et la réussite des élèves, jeunes et adultes, qui nous sont confiés », a exprimé M. Serge Pelletier.