Commission scolaire des Premières-Seigneuries

Passer au contenu

Persévérance et estime de soi : comment guider son enfant

Réflexe de parent, dans le tourbillon du quotidien : nous perdons parfois patience et critiquons nos enfants… et si on inversait la cadence, pour féliciter plus souvent leurs bons comportements et les encourager?

« Plus l’enfant comprend les attentes des adultes qui l’entourent, plus grandes sont les chances qu’il se comporte adéquatement. Et si on prend un moment pour souligner son bon comportement, alors on l’incite à continuer de la sorte, et on contribue à bâtir son estime de soi », explique Mme Céline Crépin, directrice de l’école primaire de la Pléiade, et formatrice pour les conférences Triple P.

Voici trois pistes pour aider votre enfant à devenir plus autonome, confiant à l’égard de ses compétences et à persévérer, malgré les difficultés – autant à l'école qu’à la maison :

  1. Enseigner à votre enfant les comportements attendus. Ne tenez pas pour acquis qu’il sait ce qu’il doit faire. Donnez-lui des consignes claires et adaptées en fonction de son âge.
    « À l’épicerie, tu parles doucement, et tu restes près de moi. »
    « Termine tes devoirs, ensuite nous pourrons faire ce jeu. »
    « Chaque mercredi, tu dois ranger ta chambre et y passer l’aspirateur. »

  2. Féliciter les bons comportements, en les décrivant. Vous donnerez de l’attention, de la valeur à ces comportements. Ici, on ne parle pas nécessairement des réussites éclatantes de votre jeune, mais bien des actions qu’il a posées en lien avec vos attentes.
    « Je vois que tu as fait du rangement dans ta chambre. Je te félicite! »
    « Tu as mis beaucoup de temps à réaliser ce projet. Nous sommes fiers de toi.»
    « Bravo, ta politesse nous a impressionnés. »

  3. Encourager, encore. Les efforts comptent, lorsqu’on veut atteindre un objectif. Retrousser ses manches, envisager un défi en petites étapes, persévérer, admettre ses difficultés ou se remettre d’un échec… ce sont des apprentissages.
    « Je crois en toi. Tu vas réussir. Viens, trouvons une solution. »

La persévérance naît de l’estime de soi

En reconnaissant les bons coups de notre enfant, on multiplie sa capacité à persévérer. « Un jeune qui a le sentiment d’être reconnu a la confiance en lui nécessaire pour continuer de cheminer, malgré les difficultés. Les félicitations nourrissent l’estime de soi », soutient Mme Céline Crépin.

Une façon de vérifier si notre enfant entretient une bonne confiance en lui? Demandez-lui de nommer ses forces.

Retour vers notre section Aider votre enfant à cheminer et réussir à l'école